YAPA
Musique du monde

avec YAPA (Groupe) Yapa, trois guitares, des percussions, et le monde à explorer… Revenu récemment du festival de guitares de Tahiti, le percussionniste Xavier Hamon et les trois guitaristes Simon Chenet, Christophe Combet, et Fabrice Bourguignat parcourent le monde à la rencontre de différentes cultures et musiques. Ils écrivent leur carnet de voyage musical au fil des rencontres et des destinations. La Musique de Yapa s’inspire du monde et invite au voyage. Leur premier récit de voyage Can I talk to you est la trace sonore d’une tournée dans les Balkans en 2007 (Slovénie, Croatie, et Bosnie-Herzégovine). Le second s’est construit sur le continent noir, à (...) ... Lire la biographie complète
QRCode YAPA - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


Yapa, trois guitares, des percussions, et le monde à explorer…

Revenu récemment du festival de guitares de Tahiti, le percussionniste Xavier Hamon et les trois guitaristes Simon Chenet, Christophe Combet, et Fabrice Bourguignat parcourent le monde à la rencontre de différentes cultures et musiques. Ils écrivent leur carnet de voyage musical au fil des rencontres et des destinations. La Musique de Yapa s’inspire du monde et invite au voyage.

Leur premier récit de voyage Can I talk to you est la trace sonore d’une tournée dans les Balkans en 2007 (Slovénie, Croatie, et Bosnie-Herzégovine). Le second s’est construit sur le continent noir, à Ouagadougou, Burkina Faso : Pariwaga est né d’une rencontre impromptue avec Victor Démé et ses musiciens lors du festival Jazz à Ouaga. L’album convie de nombreuses autres voix burkinabées, rappeurs, conteurs, et chanteurs traditionnels, sans oublier les Algériens de Djmawi Africa, et le chanteur reggae-soul Patrice rencontré plus tard. Produit en 2010 par le label Chapa Blues et distribué par Naïve, Pariwaga fut diffusé sur Radio Nova et FIP et permis au groupe de franchir une nouvelle étape. Il décupla leur envie de dresser des passerelles entre des cultures et des continents lointains.

Leur dernier album Wagamumbai (sortie 17 juin 2013) a été enregistré par étapes, à l’occasion d’un second voyage au Burkina Faso d’abord, puis d’une tournée de douze dates en Inde, suivie d’une semaine d’enregistrement au Blue Frog, le fameux studio de Bombay.

Avec de nouveaux talents indiens et africains à découvrir, de nouvelles influences, du n’goni et du sitar, ce disque est une nouvelle page pour le moins chamarrée de leur carnet de route.

"Les mélodies jouées par les garçons ont,
comme dans un carnet de voyage, le charme
de la spontanéité et le bon goût de la fantaisie."

Le Monde.


Plein tarif : 10 €