Petites Musiques de Proust
Lecture musicale par Gérard Chambre et Fabrice Coccitto

avec Gérard Chambre (Comédien) Gérard Chambre est comédien, acteur, metteur en scène, chanteur et compositeur français. Il a fais ses études à la Sorbonne et à la Faculté des Sciences de Paris où il obtient une licence et une maîtrise de psychologie. À l’âge de seize ans, il apparait pour la première fois sur un écran de cinéma dans « Les Amitiés particulières » réalisé par Jean Delannoy. Il tourne ensuite au cinéma sous la direction de Georges Lautner, Claude Vital, Diane Kurys, Gérard Bitton , Michel Munz...... et à la télévision dansHôtel Baltimore, Les Gaietés de la correctionnelle, La guerre des femmes(adapté du livre d’Alexandre Dumas,) Marianne, une étoile pour Napoléon, le (...) ... Lire la biographie complète
QRCode Petites Musiques de Proust - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


Lecture Musicale de Gérard Chambre
(comédien, acteur, metteur en scène, chanteur et compositeur)

au piano Maestro Fabrice Coccitto
(1er Prix de piano des C.N.R. de Paris et de Boulogne-Billancourt)

Choix de textes : Cécile Leblanc etGérard Chambre

Lire PROUST c’est un peu comme suivre une partition de musique, c’est courir avec les mots comme on s’envole avec les notes, c’est suivre les phrases au "long col sinueux et démesuré", passant d’une sonate à un quatuor, d’une ritournelle à un septuor à la recherche des sensations ineffables : comme PROUST.

La musique nous aide à descendre en nous-mêmes.

Si l’auteur de la Recherche à fréquenté les principaux musiciens de son temps, de FAURÉ à SAINT-SAENS, de Reynaldo HAHN à DEBUSSY, il a aussi réfléchi aux phares que furent pour lui BEETHOVEN et WAGNER en élaborant son œuvre. Tous ont posé pour la célèbre Sonate de Vinteuil.

Proust, chef de cœur, fut le compositeur des mélodies du silence comme venues d’un autre monde mais aussi l’observateur impitoyable et cruel des amateurs de musique, salonnards invétérés, snobs wagnériens sur lesquels il exerce son humour ravageur.

C’est à la recherche de ce PROUST si attentif et si désopilant, si sérieux et si iconoclaste, que nous vous invitons...


Libre participation