QRCode Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen Orient - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


En 2015, le Panorama des Cine ?mas du Maghreb et du Moyen-Orient fe ?te ses 10 ans.

JEUDI 9 AVRIL

séances Addoc : projection de 2 documentaires suivis de rencontres avec les réalisatrices

  • 18:30 : HOME SWEET HOME de Nadine Naous (tarif 4,50) Addoc
  • 20:00 : JE SUIS LE PEUPLE d’Anna Roussillon (tarif 4,50) Addoc

VENDREDI 10 AVRIL

Hommage à René Vautier

  • 20:00 : LE GLAS de René Vautier

suivi de ALGERIE TOURS/DETOURS de Leïla Morouche et Oriane Brun-Moschetti

  • 22:00 :LOIN DES HOMMES de David Oelhoffen (tarif 6,50)

SAMEDI 11 AVRIL

  • 18:00 : MASTER CLASS de Kamel Lazraq

"De l’écrit à l’écran" (tarif 4,50)

L’HOMME AU CHIEN de Kamel Lazraq

En partenariat avec le CNC Talents en court

  • 20:00 : NOS LIEUX INTERDITS de Leïla Kilani (tarif 6,50)
  • 22:00 : SUR LA PLANCHE de Leïla Kilani (tarif 6,50)
Programme Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-orient
Publish at Calameo or read more publications.

En cette pe ?riode de mutation extraordinaire, l’objectif du PCMMO est de permettre au grand public, aux professionnels du cine ?ma et a ? la presse de de ?couvrir une se ?lection de films novateurs et singuliers du Maroc, d’Alge ?rie, de Tunisie, de Palestine, du Liban, d’Egypte, de Syrie et des diasporas dans le monde - longs et courts me ?trages de fiction et documentaires, repre ?sentatifs de ces cine ?matographies complexes qui s’inventent entre deux, voire plusieurs pays - et d’aider les films pre ?sente ?s, qui restent encore trop souvent invisibles sur nos e ?crans, a ? trouver un distributeur, en pariant sur leurs capacite ?s a ? transformer une perception parfois caricaturale de la culture musulmane et arabe.


Du 28/9 au 4/10
Semaine 39
Me
28/9
Je
29/9
Ve
30/9
Sa
1/10
Di
2/10
Lu
3/10
Ma
4/10
Pas encore de programmation cette semaine.

à l'affiche

Home Sweet Home

À la suite des difficultés financières de son père, directeur d’une école progressiste dans la banlieue sud de Beyrouth zone d’influence du Hezbollah, la réalisatrice retourne au Liban. En famille, les discussions fréquentes et souvent drôles, sont animées. À partir de ces confrontations se dessinent l’histoire récente du pays. Nadine Naous signe un savoureux récit, passionnément tendre où l’animation côtoie avec inspiration la trame documentaire.

Lire plus

Je suis le peuple

Du renversement de Moubarak à l’élection de Mohamed Morsi, le film suit les bouleversements politiques depuis un village de la vallée de Louxor. Entre espoirs et déceptions, le changement se fait attendre. L’histoire de l’Égypte contemporaine vue à travers le regard subtil et attentif d’une cinéaste qui sait se mettre à l’écoute de quelques habitants d’un village de la région de Louxor, en donnant un caractère universel et profond à leur existence quotidienne et à leurs rêves.

Lire plus

Le Glas

Le film, narré par Djibril Diop Mambety sur une musique composée à partir d’un enregistrement des Black Panthers, dénonce la pendaison de trois révolutionnaires africains à Salisbury en Afrique du Sud. ’Le Glas’ a été réalisé par René Vautier sous le pseudonyme de Ferid Dendeni, qui signifie « homme de Denden » ; Denden, prison dans laquelle le cinéaste fut emprisonné en Tunisie de 1958 à 1960.

Lire plus

Algérie Tours/Détours

Avec René Vautier

Nous partons en Algérie en compagnie de René Vautier, cinéaste militant, considéré là-bas comme le papa du cinéma algérien. Témoin de la guerre, de la naissance et de l’âge d’or du cinéma en Algérie, il nous permet de replonger dans l’histoire pour mieux comprendre la situation actuelle du pays sur le plan du cinéma. Son regard se conjugue à ceux de différents professionnels du cinéma, d’hier et d’aujourd’hui, et de divers spectateurs.

Lire plus

Loin des hommes

Avec VIGGO MORTENSEN, REDA KATEB, ANTOINE LAURENT, DJEMEL BAREK

Algérie, 1954. Alors que la rébellion gronde dans la vallée, deux hommes que tout oppose, sont contraints de fuir à travers les crêtes de l’Atlas algérien. Daru, instituteur reclus, doit escorter Mohamed, un paysan accusé du meurtre de son cousin. Poursuivis par des villageois réclamant la loi du sang et par des colons des revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble ils vont lutter pour retrouver leur liberté. « Fidèle non à la lettre mais à l’esprit d’Albert Camus dont il adapte la nouvelle L’Hôte, le cinéaste amène les personnages, avec une rare délicatesse, jusqu’à un choix inévitable. Et il les laisse, leur dignité enfin acquise, aux portes de leur liberté. » Pierre Murat, Télérama

Lire plus

L’homme au chien (Moul Lkelb)

Avec GHALI RTAL BENNANI, GHASSAN EL HAKIM

Youssef mène une vie recluse et marginale. Son seul ami est son chien Chagadai. Un soir à la plage, le chien disparaît.

Lire plus

Nos lieux interdits

Quarante ans après : le deuil des années de plomb au Maroc… ’Nos lieux interdits’ a été tourné au Maroc pendant l’enquête de l’Instance Équité et réconciliation, entre 2004 et 2007. Durant ces trois ans, le film accompagne quatre familles dans leur quête de la vérité. « L’enjeu du film est de faire exister des gens qui ont été effacés politiquement au point de disparaître au sein de leurs familles. » Leïla Kilani

Lire plus

Sur la planche

Avec SOUFIA ISSAMI, MOUNA BAHMAD, NOUZHA AKEL

Quatre jeunes femmes tangéroises de vingt ans travaillent pour survivre le jour et vivent la nuit. Elles sont ouvrières réparties en deux castes : les textiles et les crevettes. Leur obsession : bouger. « On est là » disent-elles. De l’aube à la nuit la cadence est effrénée, elles traversent la ville. « Leïla Kilani fonce tête baissée dans une sorte de chaos vital d’où peu de films reviendraient indemnes. Que “Sur la planche” produise un geste d’un tel éclat et d’une telle radicalité à l’heure des grands changements que l’on sait en fait assurément un des films-étalons – au sens le plus sauvage du terme – du jeune cinéma arabe. » Vincent Malausa, Cahiers du cinéma

Lire plus