Métro Lutèce + La Pègre Douce (1ère partie)
Chanson Festive

avec Métro Lutèce (Rock) Oyez, hello, hola, L’Entrepôt dans le 14ème, c’est chouette. L’Entrepôt avec Metro Lutèce et La Pègre Douce, c’est mieux. Réserve ta soirée du vendredi 6 décembre pour une soirée mixte chanson guinguette folklorique/funk orchestra pour bouger son booty, voyager, valser ! Nostalgiques et terriblement actuelles, les chansons de Metro Lutèce ont un goût de troquet parisien et de forêt amazonienne. Des compositions riches et mélodiques pour voyager, rêver ou valser. Bouillonnante, tonitruante, c’est dans la proximité avec le public que La Pègre Douce puise son énergie et sa fraicheur. Les corps remueront... ’til the floor get wet (...) ... Lire la biographie complète
QRCode Métro Lutèce + La Pègre Douce (1ère partie) - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


Inutile de scruter un plan, la station Lutèce n’existe pas. Pas plus que la grande ville superbe et dégoûtante où errent - et que chantent- les six jeunes gens de Metro Lutèce. Leur ville, c’est le Paris merveilleux de la java, des rencontres, des folies ; c’est la ville amère des filles qui s’effacent aussi vite qu’elles ont apparu, et qui lave à grande pluie les amours imaginaires en laissant les regrets ; c’est celle des oubliés, des veufs, des smicards, des hippies, et des balayeurs ; de Roissy, des sièges glacés du RER D, des mégots mouillés et de la goutte avant une nuit de turbin. Elle est tout ça à la fois et c’est sur ses trottoirs que les gaillards de Metro Lutèce traînent leurs vestons anachroniques et leur nostalgie du temps où Peugeot faisait des vélos.

Metro Lutèce c’est le mélange singulier des mélodies surannées de l’accordéon, de la solennité triste du cor et des sonorités exotiques des percussions ou du ukulélé. C’est des chansons en français qui parlent d’Orient, des voix désinvoltes ou dézinguées. C’est l’effervescence de la musique traditionnelle alliée à la pop/folk, des chansons pour valser, pour s’en aller loin et s’y retrouver. C’est une leçon d’Histoire et un grand drame romantique ; une station où il faut descendre, pour une anecdote, une danse ou un verre.


Plein tarif : 7 €