QRCode Marseille entre deux tours - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


Après ces films, devenus cultes et objets d’étude pour de nombreux universitaires, Jean-Louis Comolli, Michel Samson et Jean-Louis Porte se sont attaqués à la dernière élection municipale en 2014. Avec un regard décalé et en allant rencontrer d’autres personnages, d’autres acteurs de la ville, le film nous emmène dans des territoires que nous connaissons peu.


Marseille, ville ouverte

Jean-Louis Comolli, instigateur d’une série de documentaires sur la vie politique marseillaise, a débuté cette quête en 1989 avec Marseille de père en fils. Le cinéaste est un ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma et solide cinéphile. Il continue son étude de la ville à travers Marseille entre deux tours, revenant sur la dernière élection municipale de la cité phocéenne en 2014.

Synopsis

C’était le soir du premier tour des municipales, le 23 mars 2014. Nous sommes allés directement au local de la tête de liste socialiste, Patrick Mennucci. Des dizaines de journalistes, aucun militant.

Nous filmons le Parti socialiste à Marseille depuis la mort de Gaston Defferre en 1989. Alors, Patrick Mennucci était le principal allié de Michel Pezet contre Robert Vigouroux. Nous l’avons retrouvé aux municipales de 1995, aux côtés de Jean-Noël Guérini pour soutenir la candidature de Lucien Weygand ; en 2001, Mennucci et Guérini faisaient équipe pour René Olmeta ; en 2008, Mennucci était cette fois directeur de campagne de Guérini, candidat à la mairie. Depuis, Mennucci a rompu avec Guérini, qui s’est exclu du Parti Socialiste. Et le voilà qui se présente contre Jean-Claude Gaudin, candidat depuis 1989 et maire depuis 1995.
Les journalistes attendaient comme nous. L’Etat-major était retranché dans ses bureaux. Les résultats ne laissaient guère de doute : Mennucci perdrait, Samia Ghali, que nous suivons depuis 2001, garderait son secteur, et le Front National, filmé lui aussi tout au long de ces 25 ans, avait une chance de l’emporter dans le 7ème secteur. Et Gaudin ferait son quatrième mandat…

Or, en 25 ans, Marseille avait changé. La ville était en pleine mue. Ce qui ne se sentait guère du côté du siège du Parti Socialiste. Nous avons voulu aller voir ailleurs. Dans le hors-champ des campagnes électorales. Voir ce que racontent les rues, les ports, les escaliers, les marchés, les collines. Entendre ceux qui pratiquent la ville autrement, la parcourent, la pensent et l’inventent, les artisans d’une autre Marseille.

Programmation du film

Sem. 38 Me
21/9
Je
22/9
Ve
23/9
Sa
24/9
Di
25/9
Lu
26/9
Ma
27/9
Pas encore de programmation cette semaine.


Synopsis :

Marseille entre deux tours nous plonge dans les coulisses du Parti Socialiste et nous emmène à la rencontre des marseillais. Ces derniers apportent leur éclairage sur la cité phocéenne, ville-témoin des changements politiques de la France comme la montée du Front National.

Plein tarif : 8 € | Tarif réduit : 6.5 € | Tarif enfant : 5 €

à l'affiche

"Marseille entre les deux tours" rencontre avec les réalisateurs

Deux projections suivies d’un débat avec les réalisateurs Jean-Louis Comolli et Michel Samson Jeudi 31 mars à 19h40 Mercredi 6 avril à 19h40 Mercredi 13 avril à 19h40

Lire plus