Les hommes de l’ombre
Animé par les Rendez vous Littéraires

avec Ariane Charton (Auteur) Ariane Charton est née en 1975 à Bourges. Auteur de trois pièces pour France Inter, elle a collaboré au livre, Goncourt, cent ans de littérature (Agnès Viénot, 2004) et a publié une anthologie, Cher papa, les écrivains parlent du père (J.-C. Lattès, 2005). Après des études de lettres, elle s’est spécialisée dans la littérature romantique. Elle a établi l’édition de la correspondance entre Marie Dorval et Alfred de Vigny, Lettres pour lire au lit (Mercure de France, collection Le temps retrouvé, 2009) et a publié un roman historique, Le Roman d’Hortense, consacré à Hortense Allart, dernière maîtresse de Chateaubriand (Albin Michel, 2009, Prix littéraire de la (...) ... Lire la biographie complète
avec Lauren Malka (Journaliste) Journaliste au Magazine littéraire et chez MyBOOX ... Lire la biographie complète
avec François Dosse (Auteur) François Dosse est un historien et épistémologue français, spécialisé en histoire intellectuelle. Ayant consacré sa thèse de doctorat à l’École des Annales (1983), il poursuit depuis des recherches sur le structuralisme, le philosophe Paul Ricœur (sa biographie, Paul Ricœur. Les sens d’une vie, publiée en 1997, fait aujourd’hui autorité) et l’historien Michel de Certeau. François Dosse est l’un des fondateurs de la revue EspacesTemps. En 2007, il publie Gilles Deleuze et Félix Guattari, biographie croisée où il prend le pari de réhabiliter Guattari dans une histoire intellectuelle qui n’a retenu que Deleuze. En 2011, il consacre une biographie à l’historien (...) ... Lire la biographie complète
QRCode Les hommes de l’ombre - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


Ariane Charton et Lauren Malka reçoivent François Dosse pour son livre "Les hommes de l’ombre." (ed. Perrin)

Malgré leur influence décisive sur la littérature, le public les connaît peu : François Dosse brosse le portrait de treize éditeurs de légende.

Les éditeurs, ces médiateurs culturels au rôle majeur dans le dispositif éditorial, sont des personnages à l’identité complexe, hybride, propre à leur position de passeur, intermédiaire entre l’auteur et le lecteur.

Ces caractéristiques, on les retrouve dans les treize portraits composant ce livre : Christian Bourgois, José Corti, Claude Durand, Paul Flamand, Claude Gallimard, René Julliard, Robert Laffont, Jérôme Lindon, François Maspero, Maurice Nadeau, Charles Orengo, Jean-Jacques Pauvert, Françoise Verny.

Ces itinéraires personnels s’articulent autour de la grande mutation que connaît l’édition dans les années 1960-1970. Ces « 20 Glorieuses » (Patrice Cahart) ont vu en effet l’explosion du livre de poche qui, en 2005, représente presque la moitié du chiffre d’affaires de l’édition, l’apparition de lectorats nombreux et exigeants, la concentration du secteur avec la naissance de deux géants, Hachette et Editis. Dans cet ouvrage qui cerne l’évolution de l’édition sur trois décennies, on constate, à côté de mouvements de fond, l’importance du tempérament individuel, le poids des choix, adhésions, résistances et refus de l’éditeur, la très grande prégnance et complexité de la relation que celui-ci entretient avec l’auteur.

Dans un monde qui a tendance à uniformiser ses pratiques, l’éditeur reste ce qu’il est, un accoucheur. Puissent ces itinéraires emblématiques donner un peu de lumière à ceux qui auront été, comme se qualifie elle-même Françoise Verny, des « stars de l’ombre ».


Gratuit