QRCode Leonera - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>

Programmation du film

Sem. 39 Me
28/9
Je
29/9
Ve
30/9
Sa
1/10
Di
2/10
Lu
3/10
Ma
4/10
Pas encore de programmation cette semaine.


Synopsis :

Julia, 26 ans, enceinte de quelques semaines, découvre chez elle le corps de deux hommes dont celui du père de son enfant. Incapable de se souvenir des circonstances du meurtre, elle est incarcérée dans une prison spéciale pour jeunes mères en attente de son procès. Elle y donne naissance à un fils, Thomas. Lorsqu’elle est condamnée, Julia sait qu’elle ne pourra garder Thomas près d’elle que 4 ans. Malgré l’enfermement, elle vit avec son fils de véritables moments de bonheur. Un jour, la mère de Julia, exilée en France depuis plusieurs années, vient prendre le garçon. Bouleversée par cette séparation, Julia va tout faire pour le récupérer.

à l'affiche

Des Murs Et Des Hommes

Tel un esprit qui refuse de mourir, l’ancienne Médina de Casablanca incarnée par une Voix, nous mène vers ses habitants dont les histoires de vie, saisies au cœur de leur quotidien, révèlent une véritable tragédie humaine universelle, où la poésie du drame est toujours présente. Le rejet des autres, l’injustice, la survie, la débrouille depuis la nuit des temps, tout cela est quelque part en eux, mais il y a aussi : la beauté, la poésie du lieu, l’énergie formidable, la joie et la rage de vivre ! Ce film est un conte, Il est l’un des récits possibles de la Médina, une façon de se frotter à l’Histoire sociale récente et de faire du cinéma avec elle. Dalila Ennadre nous plonge au cœur de la médina de Casablanca où chacun, par son histoire personnelle, dessine peu à peu le portrait d’une société qui, malgré ses idéaux, est en plein malaise social. Un film d’une grande sensibilité.

Lire plus

Cycle > "Murs à abattre, murs à construire"

« Murs à abattre, murs à construire » Tel est le thème du nouveau du cycle de cinéma 2014-2015 organisé par l’Entrepôt avec la paroisse protestante de Plaisance. Il sera illustré par quatre films, chacun déclinant un aspect particulier de ce que l’idée de mur contient ou évoque. Ainsi, si dans La Zona Rodrigo Pla (2008), le mur, tout à fait concret, est (...)

Lire plus