La prise de pouvoir du digital
Proposé par l’université du symbole

avec Odilon Cabat (sémiologue - peintre) "Il y en a qui travaillent sur la matière, d’autres à sacraliser ce qui vient de la rue ou de l’usine, voire même des sanitaires industriels, ou encore à ritualiser l’éphémère (aux dires des abbés de cours). Moi, je travaille sur la mémoire et, pour autant que la mienne renvoie un destin escamoté, on m’a fait comprendre qu’à reproduire pour les autres des souvenirs que je n’ai pas vécus, mon objet était, non pas des trompe-l’œil mais des trompe-réminiscence. Et de fait un tableau est pour moi réussi quand il se trouve quelqu’un pour croire l’avoir déjà déjà vu et se demander où ; et qu’il le reconnaît ’in fine’ comme un de ses propres (...) ... Lire la biographie complète
QRCode La prise de pouvoir du digital - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


L’évolution de l’espace public dans le cadre de la digitalisation du monde.

A la suite de MacLuhan qui nous a appris combien les médias de communication (l’imprimerie, l’électronique) pouvaient avoir une influence déterminante sur les productions culturelles, l’imaginaire ainsi que les institutions, on propose une analyse rendant compte de l’évolution des représentations selon la stratification à trois niveaux :

  • l’espace qualifié ou magique
  • l’espace déqualifié ou analogique
  • l’espace discret ou digital.

Plein tarif : 10 € | Tarif réduit : 7 €