Eveiller un regard poétique : un souffle de liberté...

avec Marie Milis (Scientifique ) Après des études de mathématiques et de pédagogie aux universités de Louvain en Belgique et de Washington à Seattle (USA), j’ai enseigné entre autres à des élèves cumulant de nombreuses difficultés et rejetant l’école et les apprentissages. Mon regard les voyait capables en math. Pour qu’ils le deviennent j’ai inventé de nombreuses pratiques pédagogiques et obtenu un DEA en psychopédagogie et anthropologie des mathématiques (Louvain et Paris). Ayant rencontré la pratique millénaire de l’autolouange, aujourd’hui encore vivante en Afrique et auprès des populations indigènes, je l’ai proposée à mes élèves. Timidement au début puis avec de plus en plus de bonheur (...) ... Lire la biographie complète
QRCode  Eveiller un regard poétique : un souffle de liberté... - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>

Mercredi 13 septembre 19:30



Dans une démarche d’éveil des potentialités qui sommeillent en chacune de nous, la conférencière va nous inviter à vivre une expérience et observer l’étincelle de créativité en chacun. Elle nous propose un temps d’exploration ludique et essentielle, un temps pour s’émerveiller de soi et des autres, une opportunité de renouer un pacte avec nos talents et la fécondité de notre imagination.

"... C’est en ce lieu intime où « je » se fait « nous » que s’écrit et se proclame l’autolouange. J’aime l’hyper unique, singulier, engagé, l’acte pictural sans pareil. Et j’ai consacré ma vie à produire l’étincelle de vie en tous et surtout parmi les plus démunis. J’ai découvert que là où une personne se dit dans sa singularité, non seulement elle rayonne mais naturellement ses mots appartiennent à tous ceux en qui ils résonnent. Le "je" du locuteur devient le "je" de l’auditeur.

Dans la magie de la rencontre, au-delà des biographies et de toutes les anecdotes qui constituent une vie, il y a fluidité entre l’un et l’autre, jusqu’à parfois ne plus savoir qui est l’un et qui est l’autre. Pas un flou indifférencié, une mixture de grande confusion. Non ! Mais une acuité d’une telle précision, aux contours contrastés et aux reliefs déterminés où l’un et l’autre, dans leurs singularités, se perçoivent en résonance. L’autolouange est une poétique pour les temps de mutation que nous vivons, une pratique de salubrité publique. "

Marie Milis


Plein tarif : 10 € | Tarif réduit : 7 €