Dis-moi comment tu fais la guerre, je te dirai qui tu es !

avec Alexis Lavis (Auteur) Alexis Lavis est agrégé de Philosophie, enseignant-chercheur (ATER) à l’Université de Rouen et sanscritiste. Engagé dans un travail de longue haleine de traduction du Bodhicaryavatara de Shantideva et de nombreux sutras, il oeuvre à présenter la parole bouddhique en la délivrant de sa gangue scolastique et des présupposés qui conditionnent la plupart des lectures actuelles de ces textes. Comment faire entendre la singularité des grands textes bouddhiques, sans en faire ni un décalque de nos scepticismes, du stoïcisme ou de toute autre école occidentale ? Comment se mettre à écouter enfin la langue sanscrite, dans un effort pour en comprendre à la (...) ... Lire la biographie complète
QRCode Dis-moi comment tu fais la guerre, je te dirai qui tu es ! - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


« La guerre est de la plus haute importance ! ».
En commençant ainsi son célèbre traité de stratégie militaire (L’Art de la guerre), Sunzi donnait immédiatement le ton. Ce dont il est question est une affaire des plus sérieuses ; il en va de la vie et de la mort des hommes et des nations. Mais voilà maintenant plus de soixante ans que notre pays n’a plus connu de conflits armés sur son sol, et l’urgence du problème s’est naturellement éloignée. La question de la guerre demeure pourtant essentielle. Les grandes civilisations se constituèrent dans et par la guerre. Tâchons donc, puisqu’une parenthèse de paix apparente nous en donne le loisir, de penser, à partir de la Chine et de la Grèce anciennes, puis de notre histoire et surtout de l’évolution troublante de notre histoire contemporaine, ce qu’il en est de la guerre et comment notre façon de la faire, au gré des temps et des lieues, ne cesse de dire quelque chose de fondamental sur les hommes du passé et sur nous-mêmes, c’est-à-dire sur la vérité de notre temps.