Comme une épaisseur différente de l’air
Lecture rencontre

avec Claudine Hunault (Auteur) Metteur en scène de théâtre et d’opéra, actrice et écrivain, Claudine Hunault met en jeu dans toutes ses réalisations la charge poétique du mot et la puissance de la lettre. Qu’elle forme des chanteurs ou des acteurs à la présence scénique ou qu’elle soit elle-même en scène, elle développe un travail sur la parole dans ses innombrables variations. Elle consacre plusieurs projets aux romans poétiques d’Hélène Bessette (performance sur Si, projet de création sur La Grande Balade). Elle exerce également comme psychanalyste et intervient dans de nombreux colloques sur les champs croisés de l’art et de la psychanalyse. Elle a publié Heretu et les yeux de la (...) ... Lire la biographie complète
avec Nathalie Milon (Auteur) Née à Nice , Nathalie Milon poursuit ses études musicales à Paris où elle vit actuellement . Chanteuse, elle s’ épanouit en croisant des styles de musique variés . Elle se plait a explorer les différents registres de la voix en interprétant aussi bien la musique classique que contemporaine mais aussi les musiques traditionnelles et populaires de l Amérique latine . Parallèlement elle participe a diverses expériences : théâtre, danse, musiques improvisées. En 2009, elle enregistre avec le guitariste Simon Gonzalez, le disque Perspectiva une large palette de la musique latino-américaine du XXe siècle. Comme une épaisseur différente de l’air est (...) ... Lire la biographie complète
QRCode Comme une épaisseur différente de l’air - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


Claudine Hunault et Nathalie Milon (non voyante) lisent des extraits de leur livre « Comme une épaisseur différente de l’air », publié aux éditions Cheyne, en avril 2015.
La qualité d’expression et le talent des auteures et interprètes de ce livre font de ce spectacle intime, une expérience sans équivalent pour ses lecteurs-spectateurs.

La rencontre de ces deux artistes donne cet étonnant dialogue, simple et direct, particulièrement riche d’humanité.

Dans un « avertissement », les deux auteurs expliquent que ces seize entretiens ont répondu à une demande de Nathalie Milon : « Elle envisageait un projet de spectacle dont l’épicentre serait ce qui marque aussi son rapport intime au monde : la cécité. Ne pas voir, être vue, être une artiste qui ne voit pas et qui perçoit le monde. Que Nathalie Milon soit aveugle n’était pas considéré comme une donnée première de l’expérience mais comme une qualité supplémentaire qui ouvrait un champ plus vaste à l’énigme de la perception. »

C’est cette belle exigence qui inspire ce dialogue, dont le texte est la saisie fidèle, dialogue qui progresse vers sa fin, toujours pudique et respectueux, sans complaisance, ouvert à l’énigme de l’autre, révélant la richesse du rapport au monde de l’artiste aveugle, et nous conduisant à nous interroger sur la qualité de notre propre perception du réel.

Site de Nathalie Milon

Site de Claudine Hunault