Comme de bien entendu
Chanson Française - Musique de film

avec Comme de bien entendu (Cabaret) Dès qu’on lui a donné la parole, le cinéma s’est mis à chanter. Adaptation d’opérettes, films conçus pour les plus grandes stars du music -hall, de Gabin, de Danielle Darrieux à Frehel en passant par Anna Karina, des films des années 30 en passant par la Nouvelle Vague, le cinéma chante et enchante. Empreint de sentiments, de grâce et de poésie, les films chantés agissent comme des échappatoires à la réalité. Faire son cinéma et chanter comme au cinéma est le pari un peu fou que s’est lancé cet amoureux du cinéma qu’est le réalisateur et musicien Alain Robak, auteur du film Baby Blood. Dans cette folle entreprise il a embarqué avec lui, la très versatile (...) ... Lire la biographie complète
QRCode Comme de bien entendu  - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>

Dès qu’on lui a donné la parole, le cinéma s’est mis à chanter. Adaptation d’opérettes, films conçus pour les plus grandes stars du music -hall, de Gabin, de Danielle Darrieux à Frehel en passant par Anna Karina, des films des années 30 en passant par la Nouvelle Vague, le cinéma chante et enchante.

Empreint de sentiments, de grâce et de poésie, les films chantés agissent comme des échappatoires à la réalité. Faire son cinéma et chanter comme au cinéma est le pari un peu fou que s’est lancé cet amoureux du cinéma qu’est le réalisateur et musicien Alain Robak, auteur du film Baby Blood.

Dans cette folle entreprise il a embarqué avec lui, la très versatile chanteuse Kika et leur complice Antoine Abed à la contrebasse. Ensemble ils ont exploré et puisé dans la richesse du répertoire français, balayant ainsi plusieurs époques pour nous livrer un florilège non exhaustif des plus belles mélodies du cinéma français.

La formule est insolite, inédite, intimiste mais néanmoins puissante et volontairement moderne. Armés uniquement d’une contrebasse, d’une guitare hawaïenne, d’un ukulélé et la pureté d’une voix.

Et pour chanter le cinéma, rien de tel que l’Entrepôt, lieux des cultures à Paris pour présenter à son public, ce spectacle jubilatoire, où le trio rend hommage avec brio, humour et tendresse aux belles chansons du cinéma français, celles dont on se souvient mais aussi celles que l’on croit avoir oublié.


Plein tarif : 10 €