Chants d’exil d’hier et d’aujourd’hui
Poésie et musique

avec Marianne Auricoste (Comédienne) Marianne Auricoste débute au théatre, puis se consacre au rayonnement de la poésie et des nouvelles contemporaines de tous les pays. Elle crée l’association Le Champ des mots et organise de nombreuses tournées de récitals de poèmes en France et à l’étranger. Créations de spectacles autour de : Jules Valles, Rosa Luxembourg, Henri Michaux, Yannis Ritsos, Octavio Paz, Guillevic, les poètes du désert ... Créations de festivals autour de la nouvelle contemporaine francophone et étrangère. Elle se produit dans de nombreux théatres parisiens (Café de la danse, théatre Essaïon, théatre de la Vieille Grille, théatre du Rond Point ,Centre Mandapa....) et (...) ... Lire la biographie complète
QRCode Chants d’exil d’hier et d’aujourd’hui - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>

Mardi 29 mai 19:15


Poésie lue par Marianne Auricoste
Accompagnement musical par Rouben Haroutunian

Poèmes d’Arménie – de Grèce – de Palestine – d’Irak et de Syrie

Arménie : poésie populaire – Raphael Ratkanian -Petros Dourian
Siamonto – Rouben Sévak – Rouben Mélik – Sylvia Kapoutikian -
Vahagn Davtian – Razmik Davoyan.

Grèce : Yannis Ritsos (Grécité)

Palestine : Mahmoud Darwich (plus rares sont les roses)

Irak : Salah Al Hamdani ( Le balayeur du désert – Saison d’argile – Rebâtir
les jours). Lecture par l’auteur (sous réserve)

Syrie : Salwa Al Neimi – (Mes ancêtres les assassins)
Omar Youssef Souleimane – (la mort ne séduit pas les ivrognes)

« Ma patrie, tu n’es pas fière,
Tu demeures triste et sage,
Mais un seau de feu te brûle,
La promesse d’autrefois.
Voudrais-tu que tendrement
Pour ce chagrin je ne t’aime
Et ne m’incline vers toi ?
O ma patrie douce-amère,
Si jamais ne m’aveugla
L’éclat de ta gloire ancienne,
J’aimais ton âme sans haine,
Ta chanson qui se brisa,
Ta pauvreté silencieuse,
Le tintement de tes cloches,
Tes prières douloureuses,
Tes feux sombres sous les toits. »
Rouben Sévak

« Ici s’achève la migration des oiseaux, la migration des mots
Et après nous, un horizon pour les nouveaux oiseaux ; après nous, un horizon pour les oiseaux nouveaux
Et nous qui battons le cuivre du ciel, nous battons le ciel pour qu’il creuse des routes après nous... »
Mahmoud Darwich - Chants d’exil d’hier et d’aujourd’hui