BERNARD DIMEY : L’ogre de Montmartre, poète des gens

avec Simone Hérault (Comédienne) Comédienne, ex-animatrice de FIP à Radio France, Simone Hérault prête sa voix au cinéma, à la télévision, aux réalisations scéniques, à la communication des grandes entreprises et à toutes les formes d’enregistrements. Voix de la SNCF depuis 1981, elle est entendue dans près de 3000 gares en France. Aujourd’hui, elle consacre une partie de ses activités à la lecture publique. En 2001, elle a créé sa Compagnie professionnelle Lire Autrement qu’elle anime à travers un répertoire littéraire éclectique à Paris, en France et à l’étranger en partenariat avec les Ambassades de France pour la promotion de la culture française. Parallèlement, elle apporte quelques (...) ... Lire la biographie complète
avec La Compagnie Lire Autrement (Lecture Publique) La Compagnie Lire Autrement a fait de la lecture un spectacle vivant. Fondée en 2001 par la comédienne Simone Hérault, la Compagnie de lecture publique LIRE AUTREMENT est animée par des comédiens et musiciens professionnels. Elle se produit à Paris, en région parisienne, en province, à l’étranger (1) dans le cadre de la Francophonie et de la promotion de la culture française. Elle propose un répertoire thématique varié. LIRE AUTREMENT participe également aux événements littéraires nationaux et célébrations d’écrivains (Nuit de la lecture, Printemps des Poètes, Journée de la femme, Partir en livre…) Elle organise des rencontres avec les acteurs du (...) ... Lire la biographie complète
QRCode BERNARD  DIMEY : L’ogre de Montmartre, poète des gens - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>

Né en 1931, Bernard Dimey écrit ses premiers poèmes à quinze ans puis publie ses premiers recueils quelques années plus tard. Jeune homme, il fait de la radio, puis s’engage dans le journalisme en écrivant dans la revue Esprit. Il s’intéresse également à la peinture. A 25 ans, il s’installe à Paris sur la Butte Montmartre qu’il ne quittera plus jusqu’à sa disparition 25 ans plus tard. Il y fréquente les bistrots où il rencontre les artistes qui deviendront ses amis : Francis Lai, Charles Aznavour, Léo Ferré…

Ses poèmes, ses chansons, ses mots sont pleins de truculence et de sensibilité.

L’appétit de vie de cet ogre chaleureux de Montmartre se retrouve dans son œuvre tout comme son mal-être et sa soif d’absolu.

Pendant quatorze ans, il partage sa vie avec Yvette Cathiard, artiste-peintre, sculpteur, qui écrira La Blessure de l’Ogre, ouvrage retraçant leurs années de vie commune.

Il obtient le prix Charles Cros avec Ivrogne et pourquoi pas.

La rue Bernard Dimey fait désormais partie du paysage montmartrois.

Coup de chapeau de Simone HERAULT à un artiste complet qu’elle admire et affectionne


Libre participation