QRCode Avant-Première
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>

Vendredi 16 mars 20:00


AVANT PREMIÈRE avec l’équipe du film

La sortie en salle du film "C’est assez bien d’être fou" s’inscrit dans un hommage au dessinateur et street artiste Bilal Berreni (Zoo Project), disparu à l’âge de 23 ans.

Les proches de Bilal Berreni ont souhaité que cet hommage se fasse dans le respect de l’état d’esprit qui caractérisait l’artiste. « Pour être en cohérence avec la démarche de Bilal Berreni, et parce que nous y souscrivons, tous les événements seront conçus et réalisés sans objectif commercial, en totale indépendance. Les expositions se feront dans l’espace public, le film sera auto-distribué, les livres (8000 en tout) ne seront pas vendus mais offerts aux bibliothèques publiques et aux établissements scolaires »

Lorsqu’Antoine Page et Bilal Berreni se rencontrent, ils ne connaissent pas leurs travaux respectifs. ils sont solitaires, ne cherchent pas de collaborateurs, et pourtant le courant passe immédiatement. ils partagent la même passion pour leur domaine, la même croyance en un art populaire et le même désir d’indépendance. ils se mettent tout de suite à rêver un voyage à travers la Russie : l’un dessinerait, l’autre filmerait. Bilal interviendrait durant le périple en réalisant des fresques, des installations in situ : sur le lac Baïkal gelé, sur les immenses escaliers Potemkine, à bord du transsibérien… ils veulent lier aventure et expériences artistiques, jouer de la complémentarité de leurs matériaux, le dessin et la vidéo, pour raconter les différents moments du voyage.
un vaste projet artistique se dessine : le film C’est assez bien d’être fou était né !


à l'affiche

C’est assez bien d’être fou

Au volant d’un vieux camion des années 1970, Bilal, street artiste, et Antoine, réalisateur, se sont lancés dans un voyage de plusieurs mois jusqu’aux confins de la Sibérie. Au fil des pannes du camion et des rencontres avec les habitants s’improvise une aventure qui les mènera des montagnes des Carpates au cimetière de bateaux de la mer d’Aral, d’Odessa à Vladivostok. Un voyage artistique, alternant dessins et vidéo, entre road-movie et conte documentaire.

Lire plus