ARBOReusement : la danse des arbres

avec Catitu Tayassu (Conférencière) Catitu Tayassu est une historienne de la culture et une anthropologue intéressée par les textes anciens (cosmologies, mythes et traditions orales ) et par l’anthropologie des gestes et mouvements liés aux performances afro-amérindiennes . Originaire du Brésil, elle est également reliée aux pratiques thérapeutiques amazoniennes et africaines. C’est pour elle à la fois un terrain de recherche et une source d’enchantement personnel. Depuis 2014, elle propose à Paris son Art de Vivre, lié à la Nature et aux traditions des peuples de la jungle autrefois appelés : Kateyê Worm, Pykobkateyê et aussi les Pyaroba. Pour eux les esprits de la forêt, des fleuves, (...) ... Lire la biographie complète
QRCode ARBOReusement : la danse des arbres - Version Mobile l'entrepôt
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>


Aimante des arbres, Catitu Tayassu est une afro-amerindienne née au Brésil. Elle est une femme-graine, une femme arbre.

Parmi les verbes préférés que Catitu Tayassu emploie dans ses enseignements : rhizomer, rêver, savoir, partager.

Catitu est diplômée en Sciences de l’Éducation, Histoire, Histoire Culturelle et Anthropologie. Une trajectoire sans doute interdisciplinaire tout comme elle même : à la fois chercheuse, femme auteur et concomitamment femme-lectrice, femme-écrivain d’un chamanisme ancestral qu’elle incarne depuis ses multiples voyages à travers le monde.

Rhizomer avec amour pour savoir créer des liens solidaires et pacifiques dans une ère troublée et déracinée des valeurs fondamentales.

Aimante des arbres, Catitu Tayassu partage des enseignements et des pratiques (ateliers de danses) liés à une
“intelligence collective” jokupyty inspirée par une “conscience majeure” shinan.
Cette conscience implique un “vivre ensemble” arigua et un “savoir vivre” afin d’ouvrir notre “chemin” baï.

Comme les arbres, le chemin crée des rhizomes (nos rapports,
nos liens, nos désirs, nos sens et nos directions).

Cette conscience dépend de l’innocence fondamentale tayhu, très présente chez les enfants et les personnes qui “marchent en harmonie”
qamiri.

Le respect de soi et des autres momorã est partagé durant
ses enseignements, ses ateliers pratiques (les performances autour des arbres), ses conférences et publications.

Elle nous parlera pour la première fois à l’Entrepôt sur les Sciences Amérindiennes, dont le SHINAN fait parti de l’enseignement traditionnel associé aussi au monde des arbres, à la médecine traditionnel et aux arts chamaniques liés aux Esprits des Forêts.

Elle nous dévoilera quelques clefs initiatiques sur la cosmogonie des peuples premiers (devenus depuis longtemps les derniers peuples). Les Derniers Peuples porteurs d’une sagesse et d’une cosmovision intrinsèquement liée à la Nature (ou au Monde d’en Bas ; la Terre et les fonds marins et terriens) et au Monde du Haut (le Ciel, le Cosmos et le Sidéral). Le public aura accès à la langue et la danse des Arbres. Sans doute une rencontre chaleureuse, vivante et expressive sur ART de VIVRE (recueilli et transformé) par Catitu Tayassu, à travers les différentes traditions et territoires : asiatiques, sibériens, africains, celtiques, andins et amazoniens.
.

.

ARBOReusement c’est aussi des ateliers destinés aux danses des arbres. Pendant les séances Catitu fait sonner son tambour Ours Blanc, ses maracas Tupinamba et un instrument à vent amazonien ( Py’). Les séances débutent par la respiration des 4 directions et celles des 4 temps ( pytu ) destinée à réveiller nos esprits féminins et masculins et promouvoir la reliance avec la nature.

ARBOReusement est l’apprentissage d’un art de vivre dans son corps une expérience entre la Terre du Ciel et le Ciel de la Terre : les vibrations et les sons des arbres enseignés sont reliés à un certain nombre de mouvements corporels.Ainsi chaque participant ( à l’exemple des arbres ) est invité à développer ses racines du ciel ( concept relié aux cosmologies amérindiennes ) et également à notre partie " canopée ", c’est à dire la poitrine, le dos, les bras, les mains, la tête et les cheveux. Cette danse ou performance intègre également le tronc ( le centre du corps ) et jusqu’aux racines de notre terre : les jambes, les pieds et les orteils. Ainsi les émotions et les sensations sont reliées à l’essentiel : essence du ciel - paix et profondeur - présente dans notre corps-âme - esprit.


Plein tarif : 10 € | Tarif réduit : 7 €

à l'affiche

Cycle " Notre Planète - COP21 "

Fidèle à sa programmation, l’entrepôt vous présente, dans le cadre de la COP 21, cinq films documentaires avec l’aide de la Fondation Nicolas Hulot et organise deux conférences Mardi 1er décembre > Ciné-débat à 20h "Insecticide mon amour" de Guillaume Bodin Mercredi 2 décembre > Ciné-débat à 20h "JUNGWA, l’équilibre rompu" de Stanzin Dorjai Gya (...)

Lire plus