"À la recherche d’une nouvelle société : l’art de créer une communauté"

avec Gabriel Lechemin (Conférencier) Formé en écologie intérieure et en design d’écovillage, animateur, agriculteur, chercheur indépendant, médiateur en formation au CNAM. C’est ma rencontre avec Yann Thibaud, auteur de 3 livres sur l’écologie intérieure, et de Dan Brulé, praticien du « Breathwork » ainsi que mes multiples voyages au sein de communautés et lieux écologiques en Europe puis en Inde, qui m’amène aujourd’hui à animer des stages et des ateliers. http://www.meditation-nature.com/ ... Lire la biographie complète
QRCode
<span class=debug-traduction-erreur>Imprimer</span>

À la suite d’un échec d’un projet collectif en France, je décide de prendre la route et d’aller voir les communautés et sociétés alternatives en Europe.

Je ne soupçonnais même pas alors les changements tant intérieurs que sociétaux que cela demanderait.

Quelle ingénierie sociale mettre en place pour permettre un changement réel de situation ?

Comment passer de « l’égo-village » green washing noyé dans ses conflits à « l’éco-village » communauté permettant une réelle croissance intérieure et sociétale ?

Et au delà de ça, comment se diriger en France vers une démocratie réelle ?

Une société réelle ne détruisant pas son milieu de vie et ses habitants ?

Telles ont été les questions qui ont irrigué mon parcours, revenant par étapes en ce pays qui m’a vu naître.
C’est donc un témoignage ethnographique que je vous livre, avec un œil acéré d’un agriculteur, psychologue et médiateur : je vous donne à voir un panorama sans naïveté d’un monde qui se désagrège face à un autre qui se construit.

Dans un monde qui change de plus en plus rapidement et des défis de plus en plus intenses, qu’est-ce qui peut bien apporter de la stabilité et une réelle garantie d’écologie appliquée ?

Après un voyage de 2 ans en Europe puis en Inde à la recherche de réponses, j’ai finalement trouvé la réponse à ma question : il s’agit des communautés, des groupes de personnes qui se réunissent pour un but commun.

Car il n’y a pas plus fort que la présence soudée d’humains dévoués à la protection de leur terres, de leurs idéaux, de leur culture.

Les plus grandes luttes écologiques sont remportés par des individus qui s’organisent et partagent les même valeurs ou les mêmes terres. Les espaces naturels les plus protégés le sont par des communautés à la culture résiliente, adaptative et créative.

Dans les pays du sud, c’est en général pour lutter contre la pauvreté que des communautés se créent, dans les pays du nord c’est en revanche pour diminuer son impact écologique.

Il s’agit en tout cas d’un défi économique, social et écologique. Créer une communauté regroupe donc tous les aspects d’une approche globale de l’écologie pour un monde durable.


Plein tarif : 10 € | Tarif réduit : 7 €