Musicien

Guillaume Fontanarosa


Biographie :

Guillaume Fontanarosa étudie le violon dans la classe de Jean Lenert au Conservatoire d’Aulnay, puis au Conservatoire Supérieur de Paris (CNR) ou il obtient un Premier Prix de violon (1992) et de musique de chambre. Il se perfectionne ensuite auprès de Pierre Doukan, puis est admis (1996) à l’Académie Frantz Liszt de Budapest.

En 1992, il participe à la fondation du Quatuor Vuillaume et prend part avec cet ensemble à plusieurs master class du Quatuor Amadeus, Walter Trampler ou Serge Collot. Ils se produisent dans différents festivals : Chorégies de Reims, Festival du Périgord Noir, Printemps Musical de Provence... et à l’étranger Vienne, Londres, Budapest.

Travaille parallèlement au sein de divers orchestres symphoniques, orchestres de chambre ou formations comme le sextuor avec harpe de Marielle Nordmann, avec lequel il joue également dans des festivals tels que le Festival de Sommières, Festival des Abbayes, Festival de Moisan (Belgique)...

S’est produit comme soliste avec l’Orchestre Symphonique de Lyon, l’Orchestre des Jeunes d’Ile de France Emmanuel Chabrier ainsi que l’Orchestre Symphonique de Parana en Argentine

.Il prend part à différents projets, avec des orchestres jazz, jouant pour Stéphane Grappelli ou Michel Legrand, il est également membre de l’ensemble Illico, « cinq cordes dont une vocale » , avec lequel il se produit dans les salles parisiennes (Sudden Théâtre, Théâtre de l’Européen…) et au Festival d’Avignon ( Théâtre du Bélier ).

Joue sur le Cabaret mis en scène par Odile Michel au Théâtre 13, « Si c’est un homme » de Primo Levi et « Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu « de Sam Braun, mis en scène par Patrick Olivier.


Prestation(s) de cet intervenant :

Cabaret Philo-Harmonique « L’ART » ... Voir la fiche